Rekordvolumen und „verrückter“ Verkehr brechen die besten Kryptowährungsbörsen

Die Börsen haben weiterhin mit Skalierungs- und Konnektivitätsproblemen zu kämpfen, da das Volumen jeden Tag neue ATHs erreicht, zusammen mit dem Preis für digitale Assets.

Die historischen Gewinne von Bitcoin führen zu ständigen Problemen beim Austausch von Kryptowährungen

Am Donnerstag überschritt Bitcoin Lifestyle 40.000 US-Dollar und bot dann eine Kaufgelegenheit mit einem Rückgang auf 36.550 US-Dollar, aber die Leute konnten dies nicht nutzen, weil sie nicht auf die Plattformen zugreifen konnten. Heute hat BTC 41.960 USD überschritten.

Sowohl auf Mittwoch und Donnerstag, Coinbase erfahren Konnektivitätsprobleme .

„Wir kennen und untersuchen Konnektivitätsprobleme bei Coinbase und Coinbase Pro sowohl für Web- als auch für mobile Apps. Wir arbeiten schnell daran, den Service wieder normal zu machen “, sagte die in San Francisco ansässige Börse, die im vergangenen Monat einen Börsengang bei der SEC mit einem Pferdeschwanzwert von 28 Milliarden US-Dollar beantragte .

Dies ist nicht einmal das erste Mal, dass sich die Crypto-Community vor dem Bullenlauf 2017 lange darüber beschwert hat, ohne dass eine Lösung gefunden wurde

Ein weiterer beliebter Kryptowährungsaustausch , Binance , hat mit ähnlichen Skalierungsproblemen zu kämpfen . Sein CEO Changpeng Zhao versprach , während des Dezemberausfalls mehr Serverkapazität hinzuzufügen.

Diese Störungen an Krypto-Börsen resultieren aus schnellen Preiserhöhungen, die immer mehr Verkehr zu ihnen bringen. Als BTC im Juni den Meilenstein von 10.000 US-Dollar überschritt, verzeichnete Coinbase innerhalb von vier Minuten einen fünffachen Anstieg des Datenverkehrs.

Der Coinbase-Verkehr ist laut Similar Web von 23,73 Millionen im Oktober auf 47,97 Millionen im Dezember gestiegen. Gleichzeitig stieg der Verkehr von Binance von 32,5 Millionen auf 56,27 Millionen.

Das Börsenvolumen hat ebenfalls neue Rekorde erreicht.

„Binance hat ATH-Volumina. Aufgrund der extremen Marktvolatilität kann es bei den Benutzern zu Verzögerungen kommen “, twitterte die Börse am Freitag.

Bitcoin pourrait atteindre 146 000 dollars à long terme en „évinçant l’or“, selon JPMorgan

Les stratèges de la mégabanque américaine pensent que la cryptocourant a une chance d’atteindre 146 000 dollars dans les années à venir si elle peut évoluer vers une alternative convaincante à l’or.

L’établissement de parallèles entre le Bitcoin (BTC) et le rôle de l’or en tant que couverture pour les investisseurs est populaire depuis des années. Jusqu’à présent, l’écart flagrant entre les capitalisations boursières totales des deux actifs a limité ces analogies dans une large mesure. L’or, même après une hausse majeure du prix du Bitcoin en décembre 2020, continue de représenter environ 4,6 fois la capitalisation boursière actuelle de Bitcoin, qui s’élève à 5,85 milliards de dollars.

Pourtant, les stratèges de la mégabanque américaine JPMorgan Chase prévoient un scénario possible dans lequel Bitcoin pourrait sérieusement prendre le dessus sur son prédécesseur. Le 5 janvier, un rapport de Bloomberg a cité une note des stratèges de la banque, dirigés par Nikolaos Panigirtzoglou, dans laquelle ils ont esquissé une voie pour que l’investissement total du secteur privé dans Bitcoin atteigne la valeur actuellement investie dans l’or, soit par le biais de fonds négociés en bourse, soit par celui des barres et des pièces.

Cependant, une telle voie dépend essentiellement de la convergence de la volatilité de Bitcoin avec celle du métal précieux, ont-ils souligné, et cela devrait prendre un certain temps :

„Un évincement de l’or comme monnaie „alternative“ implique un grand avantage pour Bitcoin sur le long terme […] une convergence des volatilités entre Bitcoin et l’or n’est pas susceptible de se produire rapidement et est dans notre esprit un processus pluriannuel. Cela implique que l’objectif théorique de 146 000 dollars pour le prix du bitcoin devrait être considéré comme un objectif à long terme, et donc un objectif de prix non durable pour cette année“.

Comme l’a rapporté hier Cointelegraph, Bitcoin a survécu à deux jours d’agitation et de forte volatilité des prix, avec un bref plongeon à 27 700 $ le 4 janvier, suivi d’un rebond à près de 30 000 $. Au moment de la mise sous presse, la pièce se négociait à près de 31.5000 dollars. La chute d’hier a été la plus brutale depuis que la pièce a retrouvé le prix de 20 000 dollars en décembre 2020.

Dans ce contexte de volatilité persistante, les stratèges de JPMorgan ont néanmoins identifié des signes positifs forts pour la cryptocouronne – indiquant une accumulation de positions longues spéculatives – tout en avertissant que la lecture du paysage de l’investissement à moyen terme reste difficile :

„La valorisation et le contexte des positions sont devenus beaucoup plus difficiles pour Bitcoin au début de la nouvelle année […] Bien que nous ne puissions pas exclure la possibilité que la manie spéculative actuelle se propage, poussant le prix du Bitcoin vers la région de consensus entre 50 000 et 100 000 dollars, nous pensons que de tels niveaux de prix s’avéreraient insoutenables.“

Le 1er janvier, le Bitcoin a atteint un sommet historique contre l’or, dépassant son précédent pic lors du marché haussier de l’hiver 2017. En décembre de l’année dernière, la même équipe de stratèges dirigée par Panigirtzoglou suggérait déjà que Bitcoin pourrait ronger la part de marché de l’or à l’avenir, envisageant un changement majeur dans l’allocation institutionnelle vers la cryptocouronne.

Entre-temps, un climat commercial mouvementé a fait que les volumes sur les principales bourses de cryptocourants ont atteint des sommets. Le 4 janvier, Binance, la plus grande bourse de crypto-monnaie du monde en termes de volume d’échanges, a annoncé un record de 80 milliards de dollars d’activité commerciale sur 24 heures. „Pour mettre les choses en perspective, du 15 novembre 2017 au 15 décembre 2017, le mois précédant l’ATH [le plus haut niveau jamais atteint] en 2017, Binance a réalisé un volume de transactions de 20 milliards de dollars en un mois“, a écrit le PDG de la bourse sur Twitter.

Cependant, la perte totale de 190 millions de dollars subie par les opérateurs sur les marchés à terme, rien que pour Binance, en une heure seulement, est tout aussi sans précédent, la plus grande valeur d’une liquidation massive à ce jour sur la plateforme.

199 999 980 XRP envoyés à la base de données des pièces de monnaie, alors que les négociants de Bitcoin déplacent des quantités massives de CTB

Un tas de XRP se dirige vers Coinbase alors que les traders de Bitcoin font tourner près d’un demi-milliard de dollars de BTC.

Selon le crypto tracker Whale Alert, un grand détenteur de XRP vient d’envoyer 199 999 980 $ de XRP d’un portefeuille inconnu à la crypto échange Coinbase.

Selon Bithomp, la baleine a reçu à l’origine près de 200 millions de dollars de XRP le 30 décembre en vingt transactions de 10 millions de XRP chacune.

Le propriétaire de la crypto pourrait chercher à vendre le XRP sur le marché libre ou compter sur la société pour stocker les actifs en vue de leur conservation.

Les négociants en cryptographie suivent également deux énormes sacs BTC qui sont en mouvement. Tard dans la journée de mardi, un portefeuille inconnu a reçu 3 201 BTC d’une valeur approximative de 111,6 millions de dollars. Ce portefeuille a envoyé la majorité des 3 201 CTB à un autre portefeuille inconnu, tard mercredi, lors de sa deuxième transaction enregistrée.

Au même moment, un autre inconnu a envoyé 3 296 BTC d’une valeur de 115,6 millions de dollars à un portefeuille non identifié.

Le destinataire a rapidement envoyé l’énorme somme de BTC à un autre portefeuille inconnu, selon Blockchain.com.

Voici un aperçu des plus grosses transactions de CTB effectuées dans les dernières 24 heures.

  • 1 000 CTB d’une valeur de 33,8 millions de dollars envoyés d’un portefeuille inconnu à un autre
  • 1401 CTB d’une valeur de 48,1 millions de dollars envoyés de Xapo à Huobi.
  • 800 CTB d’une valeur de 27,7 millions de dollars envoyées de Coinbase à Bitstamp
  • 882 CTB d’une valeur de 30,9 millions de dollars envoyés d’un portefeuille inconnu à la Coinbase
  • 1 000 CTB d’une valeur de 36,9 millions de dollars envoyés de Huobi à Bitstamp.

IOTA drama behind the scenes: Now the founder of the coin speaks out

  • IOTA’s founder David Sønstebø was „removed“ from the IOTA Foundation on December 10.
  • Now he has published an article about it. He says that the consequences of the separation were avoidable.

IOTA founder David Sønstebø broke his silence on the matter of his departure on December 26.

Sønstebø published a statement on Medium. In the posting, he gave his side of the story and left public messages for the remaining IOTA Foundation board members.

Technically happy

For the public, IOTA moved in a positive direction in late 2020. In December, IOTA formed a partnership related to environmental sustainability solutions. On November 30, the platform announced its next-generation wallet – Firefly. Also, IOTA 1.5’s public test network went live, called Chrysalis. Behind the scenes, however, excitement was growing.

Sparse at first

The first official indication that something was amiss came in the form of a short post on the IOTA Foundation (IF) blog. In it, the board of directors and the supervisory board stated that their interests and Sønstebø’s had „significantly diverged.“ They thanked him for founding the entity they led and wished him entrepreneurial success.

On Dec. 12, however, an addendum appeared on the blog. The foundation reminded readers that „IOTA is not about any one person.“ At the same time, the foundation emphasized the role David Sønstebø played in the founding and initial buildup. They also wrote that his departure „changes absolutely nothing“ about the strategy and deployment of Chrysalis and Coordicide.

Sønstebø’s response

On December 26, Sønstebø published his version of events. He explains that he initially kept quiet so that the publication of Chrysalis could continue.

Sønstebø claims that what prompted him to write his article was the avoidable chaos created by the IOTA Foundation. His departure, he writes, could have been coordinated between him and IF to quell loose talk.

Rather than describing a tit-for-tat style attack, Sønstebø points to three salient features of the project’s evolution that led to the split. He focuses on the maturation of the project and the need for a separate CEO/COO.

He then focuses on finances (especially in 2020) and his repeated proposal to liquidate the foundation to keep the IOTA project itself independent of the markets.

He also emphasizes that the liquidation proposal is not due to financial problems of the IOTA Foundation. Last, he describes a panicked board that sees a potential benefit – the creation of new services – slipping away. In his view as a founder, they never had that opportunity.

Loving and non-loving goodbyes

After giving his perspective, Sønstebø offers parting words for each member of the board and the supervisory board. For some he has fond memories, for others a scathing critique. And for one, merely, „And then S#!t happened.“